Accueil > Activités > Axe Stratégie

jeudi 25 novembre 2021

Les journalistes et professionnels des médias invités dans la lutte contre les violences faites aux femmeset aux filles


Au nombre des acteurs intervenant dans la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles figurent  en bonne place les journalistes, professionnels des médias et Patrons d'entreprise de presse.

 Ainsi, à la faveur des 16 jours d'activisme de lutte contre les volences faites aux femmes et aux filles édition 2021(du 25 novembre au 10 décembre ), ces derniers ont été mobilisés et responsabilités sur la couverture et la représentativité de leurs contenus.

La session de formation sur "Genre et médias ", a eu lieu le jeudi 25 novembre dans la commune de Cocody.

Agissant au nom de la ministre de la femme, de la famille et de l'enfant Nassénéba Touré,  le directeur de cabinet adjoint M. Diarassouba Moussa a fait un état des lieux,  présenté la réponse gouvernementale,  ainsi que les perspectives.
"Selon l'Onu-femmes, chaque jour 137 femmes sont tuées par un membre de leur famille. Au plan national,  de janvier à septembre 2021, les données provisoires font état de 3019 cas de VBG dont 454 cas de viol, 152 agressions sexuelles, 21 cas de mutilations génitales féminines (MGF), 729 agressions physiques, 64 cas de mariage forcé, 1079 cas de déni de ressources,520 cas de violences physiques conjugales", a-t-il fait constater.
Pour lui, les VBG constituent un problème de santé publique. Qui empêche les femmes de jouir de leurs droits. C'est pourquoi,  il demande une implication plus poussée des médias.

"Avec vos plumes et micros vous pouvez changer les comportements et aider les femmes à sortir des peurs, du silence", lance-t-il. Avant de conclure en invitant tous, au nom de la ministre,  à dire non aux violences faites aux femmes et aux filles.

Quant au représentant de  l'Onu-femmes,  M. Doumbia Yacouba,  Responsable des programmes, celui-ci a expliqué que les violences faites aux femmes et aux filles constituent un sujet sensible qui entraîne la plis grande vulnérabilité des femmes et des filles partout dans le monde.
"Les statistiques de ces dernières années montrent que les violences basées sur le genre constituent une préoccupation majeure,  du fait de leur ampleur,  leur généralisation et leur persistance dans la société en dépit des nombreux efforts déployés par l'Etat", fait-il savoir. Ajoutant que les médias peuvent être des moteurs dans la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.
" Les 16 jours d'activisme  se veut participative et inclusive. Il est impératif d'intensifier nos efforts et j'invite tous à faire davantage pour lutter efficacement contre les VBG " a-t-il conclu.

La formation proprement dite assurée par Mme Tatiana Mossot, journaliste, du Cabinet Mama Project a porté sur la connaissance de l'environnement sociétal et médiatique, les codes Éthiques et Déontologie,  le harcèlement sexuel en ligne des journalistes. Le tout appuyé de cas pratiques,  de discussions.

Pour l'édition 2021 des 16 jours d'activisme, le thème retenu est le suivant : " Orangez le monde: tous ensemble mettons fin au viol,  c'est maintenant !".

Mme Coulibaly Haïdara de l'UNESCO a pris part à cette activité qui a réuni une soixantaine journalistes et professionnels des médias.

Restons debout, la lutte contre les VBG continue. A vos plumes !

Photothèque

vedredi 18 février 2022

𝐋𝐚 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐫𝐞 𝐍𝐚𝐬𝐬𝐞́𝐧𝐞́𝐛𝐚 𝐓𝐨𝐮𝐫𝐞́ 𝐞𝐧𝐠𝐚𝐠𝐞 𝐥𝐞𝐬 𝐎𝐍𝐆 𝐞𝐭 𝐥𝐞𝐬 𝐚𝐬𝐬𝐨𝐜𝐢𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐜𝐚𝐫𝐢𝐭𝐚𝐭𝐢𝐯𝐞𝐬 𝐚̀ 𝐮𝐧𝐞 𝐬𝐲𝐧𝐞𝐫𝐠𝐢𝐞 𝐝'𝐚𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬

Fête de Noël à l'orphelinat de filles de Grand Bassam

Dans le cadre des fêtes de fin d’année, un arbre de noël a été organisé le samedi 18 décembre 2021 à l’orphelinat national des filles de Grand-Bassam avec pour thème: "Noël en famille". Monsieur Diarassouba Moussa, Directeur de Cabinet Adjoint

Les journalistes et blogueurs sensibilisés sur les Violences Basées sur le Genre(VBG)

Le Ministère de la femme, de la Famille et de l’enfant et l’Ambassade du Royaume d’Espagne mutualisent leur efforts pour venir à bout du fléau : violences basées sur le genre(VBG ). Présent aux côtés de la côte d'Ivoire depuis le lancement des 16jours

Le Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant(MFFE) donne le sourire à une centaine de Familles vulnérables

C'est le complexe sportif de la commune d'Anyama, qui a abrité, ce mercredi 23 décembre 2021, la cérémonie de remise de dons en vivres et non vivres ,à une centaine de familles. Une initiative du Ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfant

FLASH INFO
;